News



"Une polyphonie des voix, pour pouvoir entendre le passé et le présent, les vivants et les morts."

C'est une histoire très forte. Un incroyable destin de femme(s). On se sent transporter, lier à ce personnage aux multiples noms, qui se cache pour dévoiler peu à peu l'intime de son histoire, de sa personnalité. Une histoire avec un petit h, malmenée et façonnée par l'Histoire, ses drames et ses traumatismes.
J'ai beaucoup aimé qu'il y ait une polyphonie des voix, pour pouvoir entendre le passé et le présent, les vivants et les morts. L'histoire (et les révélations) autour de la fille du personnage principal m'ont particulièrement touchée. Comme si rien ne pouvait être oublié, tout le monde porte en soi le poids du passé de sa famille, même quand on ne le sait pas.
C'est un très beau texte, perturbant et très dur de temps en temps (la vie n'est-elle pas cruelle parfois ?), mais extrêmement à vif. On sent que c'est un sujet personnel, qu'il y a un peu de réel intime dans cette fiction. Une réussite à dépeindre de beaux portraits de femmes sur plusieurs générations.



Ana Torres (libraire)

©DIABASE éditions 2016 - réal. : Alexandre Petrovski Darmon