News



"Ce roman est d’une grande puissance poétique."

Ce roman aux parfums maritimes, nous plonge au coeur d'une île désertée par ses habitants. Seuls, trois irréductibles rêveurs vivent une vie de Robinson accompagnés d'un chat dans un village. Ici, l'amour resurgit pour tout bouleverser dans un premier roman d'une grande puissance poétique.
Varech nous transporte dans un monde en dehors de nos repères spatio-temporels . C'est un temps suspendu, un temps où la nature reprend ses droits. L'auteur nous invite à entrer dans cet univers.
Ce roman est d’une grande puissance poétique. Il ne peut pas être lu en une seule fois. Le lecteur a besoin de reprendre son souffle...

L'écriture de Varech nous fait rêver, on répète ses phrases à l’infini, envouté par les mots de l'auteur.
"Il était encore tôt quand le soleil vint à éclore, passant ses bras par-dessus l’horizon comme pour saisir les dragées dont les nuages remplissaient leurs petits sacs. Allongée de tout son long la mer étale mangeait ses portions de ciel bleu….."

Ces mots nous encouragent à observer autour de nous, à lever les yeux et chercher à mieux comprendre le langage de cette "mer " fascinante pour l'auteur.


Sophie Bourhis / Littoral, le magazine des gens de mer

©DIABASE éditions 2016 - réal. : Alexandre Petrovski Darmon