News



La fille du sorbier

Les fantômes ont leur part de décision dans le destin des vivants. Quand une improbable rencontre, faisant suite à une erreur de couronnes entre deux tombes voisines lors d'enterrements simultanés, se poursuit par une rencontre d'aujourd'hui avec portables et SMS interposés.

Le veuf et la veuve se retrouvent au café, point de départ d'une histoire d'amour fou entre un accordeur de pianos, rebelle et rêveur répondant au prénom de Robinson, toujours à la recherche de son île, et une artiste polymorphe ayant l'habitude de « dégauchir des textes » pour le compte d'autrui, Adèle, la belle nsaisissable.
L'auteur propose un dialogue étonnant où se mêlent répliques de film, extraits de poèmes, partitions musicales ou images de tableaux. Une histoire tissée sur les destins de Rainer-Maria Rilke, Robert Schumann et Maria Tsvétaïeva. C'est aussi, d'une certaine façon, le « roman de l'absence et du manque ». C'est aussi le roman du dédoublement. « Si nous devenions d'autres ? », ou comment rêver de ses modèles. Daniel Morvan est journaliste à Ouest-France et critique littéraire, passé par Normale Sup, ce qui ne constitue pas non plus un itinéraire banal. Après avoir écrit, il y a deux ans, un premier roman policier, Miss Bella Donna paru aux éditions Ouest-France, Daniel Morvan se projette davantage dans ce récit d'un homme cultivé qui laisse transparaître quelques passions artistiques. L'écriture est brillante, le verbe non sans humour.

Jean-Yves Paumier, Encres de Loire n°31, le 01-01-2005

©DIABASE éditions 2016 - réal. : Alexandre Petrovski Darmon