ISSEK ou l’Histoire s’ouvre

Hervé CARN
paru le 04/09/1997

130 × 200 mm, 176 pages
978-2-911438-00-0

18,00 €

ISSEK  fait entrer le lecteur dans les arcanes d’une cité imaginaire dont l’Histoire s’ouvre grâce aux destins croisés de deux vieux camarades et d’un peuple étrange et attachant, les Isseks.

Avec la lente remontée de leur mémoire tout au long d’un fleuve, l’Alyse, leur paysage psychique – l’enfance, l’apparition inattendue de l’amour, l’insoumission, la vision fulgurante – se recompose avec le foisonnement d’une légende.

 

Surgit aussi l’enquêteur qui sonde la trame invisible…

 

Ce roman à l’écriture élégante et à la rare puissance suggestive construit un univers qui n’est pas sans éclairer le monde d’aujourd’hui.

 

Breton né dans les Ardennes en 1949 de parents finistériens, Hervé CARN, petit-fils d’un forgeron de Plonévez­-du-Faou, il élabore simultanément une œuvre poétique et romanesque. A propos de son second roman « Mauvaise Mémoire », Renaud Matignon a très justement situé Hervé Carn comme un auteur « épris et inquiet d’écriture, sorte de personne déplacée entre son malaise d’être et son bonheur de dire, qui a laissé sa famille du côté des voyants et des poètes, là ou rôdent Julien Gracq, Magritte et Ancré Dhôlel, et qui redonne à la mémoire sa verdi première qui est bizarrement, d’inventer ».

 

La forte imprégnation d’un lieu marque chacun de ses écrits. Le pouvoir, les réseaux qui l’organisent et l’animent sont présents dans tous ses romans qu’il construit selon ses propres termes comme « une représentation historique où le songe se confronte au mensonge et triomphe difficilement de lui ».

 

Cypris Kophidès

CARN Hervé
07/10/19

Sous le nom de Diabase, une maison d’édition s’est récem­ment installée à Plancoët, petite ville bretonne où Chateaubriand passa son […]