LE JOUR OÙ L’ESPACE A COUPÉ LE TEMPS

Alain MANIER
paru le 05/09/2006

140 × 220 mm, 194 pages
978-2-911438-36-3

25,00 €

Etiologie et clinique de la psychose

 

La raison d’être essentielle de ce texte est l’établissement de l’étiologie de la psychose qui se révèle n’être ni organogénèse ni psychogénèse.

Pour ce faire, Alain MANIER réfléchit à partir des problèmes qu’il a rencontrés dans sa pratique hospitalière, en s’appuyant sur l’apport des théories de Freud, Lacan, Saussure, Bachelard et Canguilhem.

Etiologie établie, clinique renouvelée, prévention possible : tels sont les apports de cet ouvrage qui bouleverse considérablement la représentation que nous avions jusque-là de l’univers de la folie.

 

«  Le projet d’Alain Manier est remarquable d’abord  par sa démarche singulière, le risque pris de parler seul et directement, non sans références, mais sans révérence pour les références. (…) C’est la matérialité de l’étrangeté psychotique qui est affrontée, dont on sent passer dans ce livre le quotidien, la concrétude : les cris, le corps, le rapport aux maladies. Ce qui tend généralement à se cliver entre l’administration quotidienne lourde du fou et la théorie légère de la psychose me paraît se heurter vaillamment dans ce livre, dont ce n’est pas un de ses moindres mérites. »

 

Michel TORT *

 

«  Pour quelles raisons, plusieurs mois après avoir fermé ce livre, me reste-t-il dans l’esprit la saveur particulière d’avoir rencontré l’originalité d’un événement scientifique d’une grande portée éthique ? »

 

Françoise MANDELBAUM-REINER *

 

* Les papiers du collège international de philosophie

collection
Entendre l’archaïque

MANIER Alain